• Grey LinkedIn Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon

© 2017 A.D.A.N 

Please reload

Posts Récents

Le Hackathon Justice Lab

January 11, 2018

Le Ministère de la justice a organisé du 19 au 21 janvier le Hackathon Justice Lab. Les participants devaient élaborer une plateforme numérique pour la future agence nationale du travail d’intérêt général.

 

 

 

En quoi consistait le concours ?

 

Face à la saturation des prisons, le Gouvernement a imaginé ce concours afin d’encourager le recours aux peines alternatives à l’emprisonnement, le travail d’intérêt général (TIG).

Le ministère de la Justice et la société Onepoint ont ainsi organisé un Hackathon destiné à développer la plateforme numérique de la future agence nationale du TIG.

 

Les participants au concours avaient 48 heures pour développer et présenter un projet viable. Le projet devait être présenté, à l’issu de ces 48 heures, devant un jury composé du député Didier Paris, de magistrats, avocats, acteurs du monde associatif et start-uper.

 

La solution gagnante

 

L’équipe d’Arthur Sauzé, élève avocat à l’HEDAC, a remporté ce concours. Son équipe était composée de : un développeur informatique, une consultante en innovation, un entrepreneur et deux étudiants en marketing.

 

La solution a 4 objectifs :

 

  • Palier la carence en organismes d’accueil via une dématérialisation des démarches administratives et une transmission instantanée de la demande d’habilitation au juge d’application des peines.

  • Simplifier le travail des services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP) dans sa recherche des TIG disponibles, par le biais d’un système de matching entre les offres de TIG et le profil du tigiste. En un clic, l’application permet de trouver l’offre du TIG la plus adaptée aux compétences de la personne condamnée (dans une perspective de réinsertion), avec un système de géolocalisation et de réservation en ligne.

 

  • Redonner la confiance aux magistrats afin de prononcer des peines de TIG en permettant un suivi de la peine « au jour le jour ». Le suivi se fera via un tableau de bord en ligne sur lequel le référent des tigistes de l’entreprise d’accueil assurera un reporting de l’activité de ces derniers et pourra faire des alertes. Ces informations sont immédiatement envoyées sur la page personnel du SPIP.

 

  • Fluidifier la communication entre les parties prenantes à la procédure avec la possibilité de créer des forums de discussions a

 

A noter : Les avocats auront accès à une série de données permettant de plaider davantage les TIG devant les juridictions.

Selon, Arthur sauzé, le Hackathon Justice Lab est la preuve que les legaltechs peuvent servir une mission d’intérêt public.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle