Vendôme Tech


Le premier Vendôme Tech a eu leu le 8 décembre 2017 à la Chancellerie. Pourquoi un Vendôme Tech ?

Vers une justice plus accessible

La garde des Sceaux Nicole Belloubet a déclaré que l’objectif de ce premier Vendôme Tech était de « rendre la justice plus accessible, plus rapide, plus efficace et plus transparente ».

Un plan de transformation numérique est en marche. Il s’accompagne des travaux menés dans le cadre du chantier de la Justice du 6 octobre dernier.

Le garde des Sceaux a insisté sur le fait que la Justice devait être non seulement plus accessible mais également prévisible et intelligible. Il s’agit là de l’Open data judiciaire.

Le directeur des services judiciaires du Ministère de la Justice a ainsi souligné que cette ouverture des données jurisprudentielles pour les services judiciaires était révolutionnaire pour la Justice.

Mise en oeuvre de l’Open Data

Le professeur Loïc Cadiet doit se prononcer sur la régulation de l’open data et sur les limites de la transparence. La Cour de cassation s’est vue confiée la mission de collecter les décisions de première instance, de les ordonner, de les pseudonymiser et de mettre en œuvre des algorithmes pour pouvoir les diffuser.

Encadrement des Legaltech

Des Legaltech étaient également présentes lors du Vendôme Tech. Des débats ont eu lieu autour de tables rondes sur leurs activités. Les thèmes abordés lors des ces tables rondes étaient : l’ouverture des données et l’intelligence artificielle ; les enjeux de la mutation numérique du service public de la justice ; les évolutions engendrées par la révolution numérique chez les acteurs du droit.

Nicole Belloubet a insisté sur le fait que le Ministère de la Justice devait apporter son soutien à l’essor des Legaltech.

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

© 2017 A.D.A.N 

  • Grey LinkedIn Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon