Grenelle du droit

Le premier Grenelle du droit a eu lieu le 16 novembre dernier. L’événement a été organisé par l’AFJE (Association française des juristes d’entreprises).



Les objectifs du Grenelle du droit


Deux assemblées plénières se sont tenues autour des deux thèmes : « Compétitivité et place du droit, l’enjeu de la justice de demain » et « Une grande filière unie du droit ». En parallèle de ces assemblées, des ateliers ont notamment abordé les changements et les transformations du droit, autour de réflexions communes et participatives.



Compétitivité du droit


Le critère de la compétitivité du droit est récent et doit être pris en compte pour renforcer le rôle économique de la France. Selon Nicolas Guérin, président du cercle Montesquieu, le droit est « une traction pour faire venir les entreprises étrangères. Le digital va ouvrir de nouveaux champs et développer de nouveaux marchés ». Le droit français est attractif par rapport au droit anglo-saxon, surtout dans le contexte du Brexit.


Ainsi, il a été souligné que les juristes avaient un rôle important à jouer en travaillant leur propre compétitivité sur le marché du droit. Il est également nécessaire que les professionnels du droit ne restent pas cloisonnés dans leur profession, notamment pour faire face à la transformation numérique.


Les divers intervenants ont évoqué un droit français trop protectionniste, une méconnaissance et une méfiance des différents acteurs du droit et un manque de passerelles entre les différents métiers du droit. Le thème de « grande profession du droit » a été évoqué, ce qui pose la question de la formation.


Selon Stéphanie Fougou, présidente de l’AFJE, « il est urgentissime de casser les barrières et de créer une véritable filière juridique ».

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

© 2017 A.D.A.N 

  • Grey LinkedIn Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon